En pleine transformation, Rennes possède de sérieux atouts démographiques et économiques qui ont tout pour séduire les investisseurs. Toutefois, la capitale bretonne pourrait connaître une hausse des prix immobiliers. Suite à l’arrivée de la LGV, la valeur des appartements a bondi de 3% sur un an, celle des maisons stagne à 0,5%. Quelque soit le type de bien, les ventes ont augmenté de 25% sur la même période et le stock de logements disponibles a été divisé par deux entre fin 2016 et fin 2017. Tour d’horizon des quartiers à explorer.

Pour un premier achat…

Avec la hausse des prix et la concurrence des investisseurs, difficile pour les primo-accédants d’acheter dans le centre-ville, excepté si vous misez sur une petite surface (environ 40 m² pour 147.500 euros). Cependant, les opportunités sont nombreuses dans la seconde couronne rennaise. Pour 150.000 euros vous pourrez vous offrir un trois-pièces d’environ 60 m². Envie de plus d’espace ? La ZUP Sud propose des prestations intéressantes : un quatre-pièces de plus de 70 m² pour à peine 90.000 euros. Enfin, la multiplication des programmes neufs (près de 80 dans Rennes et son agglomération) offre un large choix aux primo-accédants. En plus du PTZ (prêt à taux zéro), les ménages modestes pourront bénéficier de prix maîtrisés, compris aux alentours de 2.100 euros TTC le mètre carré dans certains secteurs.

Vous vous lancez dans l’aventure pour la seconde fois ?

Selon la chambre des notaires d’Ille-et-Vilaine, les secundo-accédants recherchent « une maison dans le centre avec un petit bout de terrain ». Avec un prix moyen de 320.000 euros, les cadres constituent la clientèle principale de ce type de bien d’environ 90 m². D’importants travaux de réaménagements peuvent être à prévoir. Si les maisons de ce type sont rares en plein centre-ville, de belles occasions peuvent se présenter dans le péricentre et notamment dans les quartiers des Sacrés-Cœurs, de Jeanne-d’Arc et de Sainte Thérèse.

Vous êtes investisseur ?

Alors qu’ils représentent un quart des acheteurs de la ville, les investisseurs privilégient les studios proches d’une faculté et les meublés en centre-ville. L’investissement varie entre 60.000 et 100.000 euros. La Fnaim estime les délais de relocation à 34 jours. Pour un studio étudiant payé 70.000 euros et loué à 320 euros, le taux de rentabilité sera de 5,5% en moyenne.

Le Cabinet Martin, votre partenaire immobilier

Vous êtes à la recherche d’annonces de vente d'appartement à Rennes centre ? Nos collaborateurs vous accompagneront et vous conseilleront tout au long de vos démarches. Promoteur-immobilier depuis plus de 20 ans, le Cabinet Martin vous aide à concrétiser votre projet d’investissement pinel à Rennes.

Menu